nouveau
dictionnaire
Napoléon Bonaparte
recherche



Chronologie entre République & Empire
15 décembre 1799
  (25 frimaire an VIII) constitution de l'an VIII : trois consuls, nommés pour 10 ans
4 août 1802
  (16 thermidor an X) constitution de l'an X : senatus-consulte proclamant Napoléon Bonaparte Premier consul à vie
21 mars 1804
  promulgation du Code civil
18 mai 1804
  (28 floréal an XII) constitution de l'an XII : senatus-consulte conférant le titre d'empereur héréditaire des Français à Napoléon Bonaparte
2 décembre 1804
  (11 frimaire an XIII) sacre de Napoléon à Notre-Dame de Paris : en présence du pape Pie VII, il se sacre lui-même
2 décembre 1805
  premier anniversaire du sacre : victoire d'Austerlitz contre les Autrichiens et les Russes
2 décembre 1851
  coup d'état du Président de la République Louis-Napoléon Bonaparte (élu en décembre 1848)
7 novembre 1852
  senatus-consulte rétablissant la dignité impériale
Promulgation du Code civil
Code civil des Français, édition originale et seule officielle, imprimerie de la République, an XII (1804)

Code civil des Français avec des notes indicatives des lois romaines, coutumes, ordonnances, édits et déclarations qui ont rapport à chaque article ; ou Conférence du Code civil avec les lois anciennes, par Henri-Jean-Baptiste Dard (1805)

The Civil Code : traduction en anglais

Proclamation de l'Empire
bicentenaire de l'empire (site du ministère de la Culture)

constitutions de la France documents originaux (photos)

constitutions de la France : tous les textes de 1789 à aujourd'hui

chronologie du consulat à vie à l'empire avec les textes et discours

discours de Jean-François Curée (pour)


Extrait :
Hâtons-nous donc, mes collègues, de demander l'hérédité de la suprême magistrature ; car en votant l'hérédité d'un chef, comme disoit Pline à Trajan, nous empêcherons le retour d'un maître.

Mais en même temps donnons un grand nom à un grand pouvoir ; concilions à la suprême magistrature du premier empire du monde le respect d'une dénomination sublime.

Choisissons celle qui, en même temps qu'elle donnera l'idée des premières fonctions civiles, rappellera de glorieux souvenirs, et ne portera aucune atteinte à la souveraineté du peuple.

Je ne vois pour le chef du pouvoir national aucun titre plus digne de la splendeur de la nation que le titre d'Empereur.

S'il signifie Consul victorieux, qui mérita mieux de le porter ? quel peuple, quelles armées furent plus dignes d'exiger qu'il fût celui de leur chef ?

discours de Lazare Carnot (contre)

Extrait :
Je suis loin de vouloir atténuer les louanges données au premier Consul: ne dussions-nous à Bonaparte que le Code civil, son nom mériteroit de passer à la postérité. Mais quelques services qu'un citoyen ait pu rendre à sa patrie, il est des bornes que l'honneur autant que la raison imposent à la reconnoissance nationale. Si ce citoyen a restauré la liberté publique, s'il a opéré le salut de son pays, sera-ce une récompense à lui offrir que le sacrifice de cette même liberté ? et ne seroit-ce pas anéantir son propre ouvrage, que de faire de ce pays son patrimoine particulier ?
Après Waterloo, le sénat s'apprête à voter la déchéance de Napoléon : Lazare Carnot, alors ministre de l'Intérieur, incitera Napoléon à refuser d'abdiquer.
avant
Napoléon Bonaparte
Premier Consul de la République française
Président de la République italienne
après
Napoléon Ier
Empereur des Français
Roi d'Italie
   
Napoléon Bonaparte

par Dominique Ingres, 1804
Napoléon Ier

par Dominique Ingres, 1806


Napoléon Bonaparte
Napoléon Bonaparte
Premier consul


Napoléon Ier
Napoléon Ier
Empereur
Constitution de 1804   (extraits)
Article premier.
Le gouvernement de la République est confié à un empereur, qui prend le titre d'Empereur des Français.
La justice se rend, au nom de l'empereur, par les officiers qu'il institue.

Article 2.
Napoléon Bonaparte, premier consul actuel de la République, est empereur des Français.

Article 3.
La dignité impériale est héréditaire dans la descendance directe, naturelle et légitime de Napoléon Bonaparte, de mâle en mâle, par ordre de primogéniture, et à l'exclusion perpétuelle des femmes et de leur descendance.

Article 4.
Napoléon Bonaparte peut adopter les enfants ou petits-enfants de ses frères, pourvu qu'ils aient atteint l'âge de dix-huit ans accomplis, et que lui-même n'ait point d'enfants mâles au moment de l'adoption.
Ses fils adoptifs entrent dans la ligne de sa descendance directe.
Si, postérieurement à l'adoption, il lui survient des enfants mâles, ses fils adoptifs ne peuvent être appelés qu'après les descendants naturels et légitimes.
L'adoption est interdite aux successeurs de Napoléon Bonaparte et à leurs descendants.

Article 9.
Les membres de la famille impériale, dans l'ordre de l'hérédité, portent le titre de princes français.
Le fils aîné de l'empereur porte celui de prince impérial.



constitution de 1804 texte entier
Symphonie Bonaparte & Symphonie héroïque
En hommage au Premier consul, Ludwig van Beethoven compose une symphonie qu'il appelle la Symphonie Bonaparte. Quand il apprend que Bonaparte souhaite devenir Empereur, Beethoven est déçu :

Ist er auch nichts anderes wie ein gewöhnlicher Mensch ? Nun wird er auch alle Menschenrechte mit Füßen treten, nur seinem Ehrgeize frönen, er wird sich nun höher wie alle anderen stellen, ein Tyrann werden !

Il n'est rien d'autre qu'un homme ordinaire ? Maintenant il va fouler aux pieds tous les droits de l'homme, il n'obéira plus qu'à sa propre ambition et deviendra un tyran !

La symphonie ne portera pas le nom de Bonaparte : ce sera la Symphonie héroïque.

Napoléon & l'empire
fondation Napoléon

les emblèmes de l'Empire : l'aigle et l'abeille...

les peintures du Premier empire

musées napoléoniens : Malmaison, maison Bonaparte d'Ajaccio...

musée napoléonien de Rome

caricatures Napoléon
les caricatures de Boney : les Anglais avaient ainsi surnommé Napoléon Bonaparte
Les enfants de Napoléon Bonaparte
Napoléon Bonaparte a eu trois garçons naturels :
- Léon : un enfant illégitime qui ne porte que la moitié du prénom de son père. Plus tard, on lui ajoutera le prénom de Charles puis le titre de comte : il s'appellera alors Charles, comte Léon. C'est le portrait de son père (il existe une photo de lui) mais il n'a pas hérité de son intelligence.
- Alexandre Colonna Walewski : fruit de son amour avec sa polonaise Maria Walewska, il sera reconnu par le mari de celle-ci. C'est la seule branche qui compte encore des descendants aujourd'hui.



Alexandre Walewski



- Napoléon Bonaparte : le seul et unique fils légitime de Napoléon Bonaparte qu'il a eu de Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine. Né avec le titre de roi de Rome, il est mort avec celui de duc de Reichstadt.
-> Joséphine de Beauharnais & ses descendants

-> histoire de la Corse

-> archives

librairie en ligne
livres sur Napoléon Bonaparte > fnac - amazon - decitre - abebooks

livres d'histoire

tous les livres - cd - dvd - posters