nouveau
Lexilogos
Dictionnaire gotique
recherche

in English
histoire Goths
Gotique
Dictionnaire
Mœso-Gothic Glossary & List of Anglo-Saxon and Old and Modern English words etymologically connected with Mœso-Gothic, dictionnaire mésogotique par Walter William Skeat (1868)

Gotisch-griechisch-deutsches Wörterbuch : dictionnaire gotique-grec-allemand par Wilhelm Streitberg (1910)

Deutsch-gotisches Wörterbuch : dictionnaire allemand-gotique par Oskar Priese (1890)

Gothisches Wörterbuch nebst Flexionslehre, par Ernst Schulze (1867)

Glossarium der gothischen Sprache par Hans Conon von der Gabelentz & Julius Loebe (1843)

Comparative glossary of the Gothic language : dictionnaire comparatif de la langue gotique, par Gerhard Hubert Balg (1887)

Vergleichendes Wörterbuch der gothischen Sprache : dictionnaire comparatif de la langue gotique & langues indo-européennes, par Lorenz Diefenbach (1851)

Kurzgefasstes etymologisches Wörterbuch der gotischen Sprache : dictionnaire étymologique de la langue gotique, par Christianus Cornelius Uhlenbeck (1900)

Grundriss der gotischen Etymologie : éléments d'étymologie gotique, par Sigmund Feist (1888)

Gothic dictionary : dictionnaire gothique-anglais & étymologie, par András Rajki (2004)

Hypothèse autour de l'étymologie du gotique galaubjan, « croire », par André Rousseau, in Revue belge de philologie et d'histoire (2004)

Noms gotiques
En général, un nom germanique est composé de deux éléments :
Thiudareiks
 : thiuda- (peuple, cf. Deutsch) + -reiks (roi, cf. latin rex, gaulois -rix, par exemple dans Vercingétorix).
Ce nom est orthographié en latin Theodoric ; il a donné en français les prénoms de Théodore et Thierry.

On trouve aussi des diminutifs :
Wulfila : petit loup, de wulf (loup, cf. allemand Wolf) + diminutif -ila.
Ce nom était autrefois orthographié Ulphilas, en latin.


Wulfila
Langue gotique
University of Texas : grammaire gotique

Nouveau regard sur les modalités du gotique par André Rousseau, in Revue belge de philologie et d'histoire (2003)

Grammar of the Gothic language : grammaire de la langue gotique & Évangile de Marc & autres extraits de la Bible, avec notes & glossaire, par Joseph Wright (1910) ou autre version

Gothic grammar : grammaire gotique & extraits de la Bible, avec des notes, par Wilhelm Braune & Gerhard Hubert Balg (1895)

Gotische Grammatik : grammaire gotique par Wilhelm Braune (1895)

Gotisches Elementarbuch : grammaire gotique par Wilhelm Streitberg (1920)

Grammatik der gothischen Sprache : grammaire de la langue gotique, par Hans Conon von der Gabelentz & Julius Loebe (1846)

Untersuchungen über die gotischen Adverbien und Partikeln par Adalbert Bezzenberger (1873)

An introduction, phonological, morphological, syntactic to the Gothic of Ulfilas par Thomas Le Marchant Douse (1886)

livres sur la langue gotique : Google livres & Internet archive

Ulfila, sa vie et sa doctrine, par Charles Knauer (1872)

gotique ou gothique ? & histoire des Goths

Le gotique au IIIe siècle
Le gotique fait partie du groupe des langues ostiques : les langues germaniques de l'est, celles des Goths, Vandales, Burgondes et Langobards. Elles ont aujourd'hui disparu. Cependant, ces peuples nous ont laissé quelques mots, à commencer par le nom de certaines régions : les Burgondes ont donné leur nom à la Bourgogne, les Langobards à la Lombardie.

Le gotique est la seule langue germanique de l'Antiquité qui nous a laissés un texte : la Bible de Wulfila. Cette traduction gotique a été rédigée vers 350.

Textes & Littérature
Bible de Wulfila : trilingue gotique, grec, anglais

manuscrits de la Bible gotique

Codex Argenteus : manuscrit

Codex Argenteus and its printed editions, par Lars Munkhammar (2010)

Die gotische Bibel : Bible gotique, bilingue gotique-grec, par Wilhelm Streitberg (1908)

Gotisch-Griechisch-Deutsches Wörterbuch : dictionnaire gotique-grec-allemand, ou autre version

Vulfila, oder die gotische Bibel : Bible gotique, bilingue gotique-grec, par Ernst Bernhard (1875)

Ulfilas, Die Heiligen Schriften alten und neuen Bundes in gothischer Sprache : texte gotique-grec-latin, par Hans Ferdinand Massmann (1857)

Ulfilas, Veteris et Novi Testamenti versionis gothicæ fragmenta quæ supersunt : texte gotique-latin, par Hans Conon von der Gabelentz & Julius Loebe (1843)

Glossarium der gotischen Sprache

Ulfilæ gothorum episcopi opera omnia, sive Veteris et Novi Testamenti versionis gothicæ fragmenta quæ supersunt : texte gotique-latin (1848)

Codex Argenteus, sive Sacrorum Evangeliorum versionis gothicæ fragmenta, par Andreas Uppström (1854)

The Gothic and Anglo-Saxon gospels : les Évangiles en gotique, anglo-saxon et traductions de Wycliffe et Tyndale, présenté par Joseph Bosworth (1888)

The first Germanic Bible (la première Bible germanique) : Bible gotique & autres textes gotiques, avec glossaire, par Gerhard Hubert Balg (1891)

The Gospel of Saint Mark : l'Évangile de Marc, grammaire, texte & glossaire, par Walter Skeat (1882)

Sacrorum Evangeliorum versio Gothica ex Codice Argento : texte gotique-latin, par Erik Benzelius & Edward Lye (1750)

Notre Père en alphabet gotique avec transcription & traduction en anglais

Le codex Argenteus
Le codex Argenteus désigne les fragments du manuscrit de la traduction des Évangiles en gotique. Il a été rédigé en lettres argentées, d'où son nom, sur un parchemin pourpre, à Ravennes vers 520 : il présente la traduction de Wulphila, réalisée 350. Il comprend aujourd'hui 188 feuilles (366 feuilles pour l'original).

Ce manuscrit a été découvert au milieu du XVIe siècle dans la bibliothèque de l'abbaye de Werden, sur la Ruhr (Essen, Rhénanie, Allemagne). L'empereur germanique Rodolphe II transfère la capitale impériale de Vienne à Prague en 1586. Il place le manuscrit dans son cabinet de curiosités (Wunderkammer). En 1648, pendant la guerre de Trente ans, les Suédois occupent Prague. Ils s'emparent de plusieurs trésors du château de Prague, dont le manuscrit. En 1654, la reine Christine abdique et le manuscrit devient la propriété de l'un de ses bibliothécaires. Racheté en 1669, il est conservé depuis à l'université d'Uppsala.

Bible de Wulfila
Alphabet gotique

alphabet gotique
La Bible de Wulfila, comme les Bibles grecques de cette époque, était écrite avec des lettres majuscules.

On reconnaît l'influence de l'alphabet grec, avec quelques variantes :

  • il utilise la lettre Ψ ψ pour la lettre þ (la fameuse lettre thorn qui deviendra le th anglais) mais la prononciation est pratiquement la même que le grec Θ θ
  • à la place du Ψ ψ, on trouve un caractère particulier, que l'on transcrit en général hv.
  • le Ο ο (omicron) grec cède la place à la lettre u qui se prononce [ou] lettre qui n'existe pas en grec avec ce son : le o gotique est à la place du Ω ω (oméga).
  • le Υ υ grec cède la place au w
  • le x est bien le Ξ ξ grec : ce n'est pas notre x mais le ch du Christ dont la prononciation est proche du grec
  • le Ξ ξ qui correspond à notre x cède la place au j (se prononce comme le j allemand ou le y français)
  • les trois lettres manquantes en grec existent pour les chiffres grecs
  • Bible gotique

    unte boka usqimiþ, iþ ahma gaqiujiþ
    la lettre tue, l'esprit vivifie



    Bible gotique

    frijos nehvundjan þeinana swe þuk silban
    tu aimeras ton prochain comme toi-même
    -> Histoire des Goths & étymologie des mots gotique, gothique

    -> langues germaniques

    -> Bible dans plusieurs langues

    -> forum Babel : études & recherches sur les langues d'ici & d'ailleurs

    librairie en ligne
    livres sur le gotique > fnac - amazon - decitre - abebooks

    tous les livres - dictionnaires - cd - dvd - posters