nouveau
Lexilogos
Crèche de Noël
recherche
Noël > crèche




Étymologie de crèche
La crèche désigne à l'origine une auge, une mangeoire. Ce terme est d'origine francique, dérivé d'un mot réconstitué sous la forme °krippia qui a donné :

Krippe en allemand
kribbe en néerlandais
krybbe en danois
crib en anglais

La crèche désigne, au sens strict, une mangeoire pour les animaux. C'est dans une mangeoire que Jésus a été placé, selon la tradition, à sa naissance. Par extension, la crèche désigne la représentation de l'étable et ses santons.

Par analogie avec le lieu de naissance de Jésus, une crèche désigne aujourd'hui un lieu qui reçoit les petits enfants lorsque les parents travaillent. Les anglais utilisent le terme de nursery, de nurse, dérivé du français nourrice. L'anglais crib désigne un lit d'enfant.

La crèche a remplacé l'ancien français presepe, du latin præsepe qui désignait à l'origine un parc à bestiaux (de sepire, entourer d'une haie, enclore), puis une étable, et enfin la mangeoire de l'étable. L'origine latine se retrouve dans ces termes :

presepio en italien
presebbio en napolitain
pesebre en espagnol
pessebre en catalan
presépio en portugais

Par extension, la crèche désigne la scène de la Nativité représentant l'enfant Jésus dans une mangeoire entouré des animaux de l'étable de Bethléem. En espagnol, belén désigne la crèche (de Belén, nom espagnol de Bethléem).


Heures à l'usage de Rome, XVe
FranceTV : origine et histoire de la crèche de Noël (vidéo)

La Nativité italienne : peintures de la Nativité

Greccio, paese del presepe (pays de la crèche) : sanctuaire & crèche vivante

      En 1223, François d'Assise crée la première crèche vivante à Greccio (village situé à 100 km au sud d'Assise).

Hans Grüner : photos de crèches de Noël

La crèche de Noël avant saint François d'Assise par Louis Gougaud, in Revue des sciences religieuses (1922)

Les animaux du Christ : le bœuf et l'âne dans la Nativité du XVIIe siècle à nos jours, par Eric Baratay, in Cahiers d'histoire, Comité historique du Centre-Est (1989) nouveau

La crèche dans la Bible
Jésus est né dans une crèche. C'est l'Évangile de Luc (et lui seul) qui l'affirme. Voici différentes versions du même verset (Luc, II, 7) :

(Jérusalem) Elle enfanta son fils premier-né, l'enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu'ils manquaient de place dans la salle.
(Tob) elle accoucha de son fils premier-né, l'emmaillota et le déposa dans une mangeoire, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle d'hôtes.
(Segond) et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie.
(Chouraqui) Elle enfante son fils, son aîné. Elle l'emmaillote et le couche dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle.
   
latin et peperit filium suum primogenitum et pannis eum involvit et reclinavit eum in praesepio quia non erat eis locus in diversorio
italien Diede alla luce il suo figlio primogenito, lo avvolse in fasce e lo depose in una mangiatoia, perché non c'era posto per loro nell'albergo.
espagnol
(Valera)
Y parió á su hijo primogénito, y le envolvió en pañales, y acostóle en un pesebre, porque no había lugar para ellos en el mesón.
portugais e teve o seu filho primogênito; envolveu-o em faixas e o deitou em uma manjedoura, porque não havia lugar para eles na estalagem.
   
anglais
(King James)
And she brought forth her firstborn son, and wrapped him in swaddling clothes, and laid him in a manger; because there was no room for them in the inn.
allemand
(Luther)
Und sie gebar ihren ersten Sohn und wickelte ihn in Windeln und legte ihn in eine Krippe; denn sie hatten sonst keinen Raum in der Herberge.
néerlandais En zij baarde haar eerstgeboren Zoon, en wond Hem in doeken, en legde Hem neder in de kribbe, omdat voor henlieden geen plaats was in de herberg.
danois Og hun fødte sin Søn, den førstefødte, og svøbte ham og lagde ham i en Krybbe; thi der var ikke Rum for dem i Herberget.
   
grec ancien καὶ ἔτεκεν τὸν υἱὸν αὐτῆς τὸν πρωτότοκον· καὶ ἐσπαργάνωσεν αὐτὸν καὶ ἀνέκλινεν αὐτὸν ἐν φάτνῃ, διότι οὐκ ἦν αὐτοῖς τόπος ἐν τῷ καταλύματι.
  kaì éteken tòn huiòn autẽs tòn prōtótokon ; kaì espargánōsen autòn kaì anéklinen autòn en phátnēi, dióti ouk ẽn autoĩs tópos en tõi katalúmati.
L'âne et le bœuf de la crèche
L'âne et le bœuf sont indissociables de la crèche.

Voici des passages de la Bible qui font allusion au bœuf et à l'âne :

Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain. Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, rien de ce qui est à ton prochain.

Exode, XX, 17     (dernier des "Dix commandements")

Le bœuf connaît son possesseur, et l'âne la crèche de son maître, Israël ne connaît pas, mon peuple ne comprend pas.

Isaïe, I, 3

Mais le Seigneur lui répondit : "Hypocrites ! chacun de vous, le sabbat, ne délie-t-il pas de la crèche son bœuf ou son âne pour le mener boire ?"
(non solvit bovem suum, aut asinum a præsepio)

Évangile de Luc, XIII, 15

Jésus réponds ainsi aux critiques de ses coreligionnaires qui n'admettent pas que Jésus ose guérir une femme un jour de sabbat.

-> la Bible en ligne

-> les santons : origine, noms en provençal, timbres

-> Lou cacho-fiò (la bûche de Noël) : souvenirs d'enfance de Frédéric Mistral

-> sapin de Noël : origine & étymologie

-> joyeux Noël dans plusieurs langues & étymologie

-> origine de Noël : jour de naissance du Sol invictus

-> Noël