nouveau
Lexilogos
Prononciation du corse
recherche
corse > prononciation
La prononciation du corse est très proche de celle de l'italien.
Elle présente cependant une caractéristique particulière : les mutantes.
Voici les 3 étapes d'une présentation simplifiée de la prononciation du corse.
prononciation de l'italien
Particularités du corse
1°) trois sons n'existent pas en italien : le son [j] de "je" que l'on transcrit sg et les sont [ty] et [dy] que l'on transcrit par les intricciate chj et ghj. Cette graphie peut paraître étrange, mais il ne faut pas oublier que le j est une lettre absente en italien : elle sert à donner un son mouillé [y] comme Ajaccio qui s'écrit en corse Aiacciu ; la lettre c ou g rappelle l'italien : aujourd'hui se dit oggi en italien et oghje en corse.
corse français  
sc + e i [ch] comme en italien (sc + a o u se prononce [sk])
scemu (fou)
sciuma
(écume) (le i ne se prononce pas)
sg + e i [j] à la différence de l'italien
camisgia (chemise)
chj [ty] spechju (mirroir)
ghj [dy] ghjacaru (chien)

2°) la lettre v se prononce en général b,
sauf dans le sud de l'île où elle se prononce comme en italien ou en français.

Les mutantes
Les mutantes, appelées cambiarine, constituent la grande particularité du corse.
Elles sont plus perceptibles dans le nord que dans le sud.


Le principe : après une voyelle non accentuée, la consonne sourde devient sonore
(mais après une pause, une consonne ou une voyelle accentuée, la consonne sourde reste sourde)
        par exemple, le -c- entre deux voyelles se prononce [g] comme dans le mot français second qui se prononce [segon].
Corsica se prononce [korsiga]     (et s'écrit d'ailleurs en génois Corsega)
a Corsica (la Corse) se prononce [ag-orsiga] le son [k] se devient [g]
un corsu (un corse) se prononce [ounk-orsu]
u corsu (le corse) se prononce [ug-orsu]


Inutile de se casser la tête ! Pour simplifier, il suffit de comprendre un truc très simple, concernant l'accent tonique :
> en italien, on écrit la corsa (la - femme - corse) et on prononce [la kor-sa] :
l'accent tonique se porte sur la première syllabe.
> en corse, on écrit a corsa et on prononce, non pas en tenant compte de la syllabe formée du groupe consonne + voyelle mais en portant l'accent sur la voyelle + consonne suivante, celle-ci étant alors naturellement moins accentuée :
on prononce alors [ag-ors-a] avec une voyelle finale presque muette


Voici la règle :
1) on place l'accent tonique sur la voyelle (et non sur la syllabe)
2) on n'articule pas les consonnes ! (surtout ne pas faire d'effort !)

        Cela peut sembler difficile mais entraînez vous...
en prononçant le mot (ils sont tous masculins) d'abord avec l'article indéfini un
puis avec l'article défini u (ex. un babbu puis u babbu)
et vous constaterez que c'est amusant comme tout !

corse français  
c [g]
caminu (chemin)
g [-] gustu (goût)
t [d] topu (rat)
d [-] duttore (docteur)
f [v] fattore (facteur)
v [w] ventu (vent)
p [b] ponti (pont)
b [w] batellu(bateau)
s [z] sonnu (sommeil)
chj [djy] chjosu (clos)
ghj [j] ghjocu (jeu)
z [dz] ziu (oncle)
sc [j] scemu (fou)
 
r   riccu (riche) le r est plus roulé
bracciu (bras) le b est une mutante et devient [v]
m   maritu (mari) le m devient plus doux
n   nipote (neveu) le n devient plus doux
l   limone (citron)



Remarques :

> pour les doubles consonnes : comme l'italien accentue les doubles consonnes, en corse on les prononce comme si elle était seule : par exemple, -cc- se prononce [k]

> lorsque le mot est précédé d'une voyelle accentuée, la mutante ne s'opère pas ! Sur ce plan, c'est aussi naturel !
a cità corsa : seul le premier c est une mutante.

-> langue corse

-> mots corses : petit florilège